Un séjour indien tout en couleur pendant la fête de la Holi

L’Inde est un État cosmopolite et diverses religions s’y rencontrent. Parmi les festivités hindouistes célèbres figure la Holi ou la fête des couleurs.

holi1

L’origine de la fête de Holi

La fête de Holi fait partie intégrante des traditions hindouistes. Un guide indien se fera un plaisir de vous narrer l’histoire de cette réjouissance sulfurique. La légende raconte q ue le roi Hiranyakashipu régnait en dictateur et exigeait que tous s’agenouillent à ses pieds. Cependant, son fils Prahlad préférait vénérer le dieu Vishnull. De ce fait, l’empereur tenta à maintes reprises de le tuer. Comme il n’y arrivait pas, il s’adressa à sa sœur Holika qui restait insensible au feu pour lui demander de l’aide. Ainsi, Hiranyakashipu défia Prahlad de s’allonger dans les flammes avec sa tante. Grâce à sa foi envers les dieux, Prahlad en sortit victorieux, tandis que Holika fut brulée pour sa futilité. De là est née la Holi qui symbolise le triomphe du bien sur le mal. Depuis, cet évènement est célébré dans toute l’Inde et dans d’autres pays comme le Népal et l’île Maurice.

Comment se passe la fête de la Holi ?

La fête de la Holi se déroule à l’équinoxe de printemps, entre février et mars. Son organisation diverge d’une région à une autre, donc elle peut durer 2 jours ou une semaine. Quelque temps avant le jour J, les Indiens rassemblent du bois pour le feu de la crémation de Holika qui se produit la nuit du Dhuletti (1er jour de la Holi). Lors de la seconde journée ou Rangapanchami, les gens remplissent les rues et se munissent de poudres tintées (gulal) ainsi que de ballons gonflés avec de l’eau colorée. Par ailleurs, un guide vous expliquera probablement que les pigments ont tous une signification particulière pour les hindous. Le vert marque l’harmonie, l’orange l’optimisme, le bleu la vitalité et le rouge la joie ou l’amour. Ensuite, tout le monde se jette de petites bombes de couleurs. Après avoir éclaboussé une personne, il est de coutume de s’excuser en disant « Bura na mano, Holîhai » (ne soyez pas fâché, c’est la Holi). En fin de journée, chacun rend visite à sa famille et ses amis. Ensemble, ils s’échangent des vœux, des cadeaux et se partagent un dîner copieux.

holi2

Quelques informations utiles à connaître

Durant de la fête de la Holi, laissez-vous guider en Inde par la féérie de cette réjouissance. Festoyez et dansez avec la population locale et appréciez avec eux les valeurs de cet évènement. De surcroît, les touristes demeurent les premières cibles lors des éclaboussures. Ainsi, protégez-vous le plus possible. Par exemple, enduisez vos cheveux d’huile d’olive ou de coco. Couvrez-vous la tête et le visage avec un foulard. Portez des lunettes et mettez du baume à lèvre. Résignez-vous aussi au fait que vos vêtements n’en sortiront sûrement pas indemnes, car la combinaison de l’eau et des pigments donne une boue indélébile. Bouchez également vos oreilles et vos narines avec du coton. Certes, ces mesures paraissent peut-être drastiques, mais « mieux vaut prévenir que guérir ! ». En outre, les profusions de couleurs sont accompagnées de dégustation de boissons enivrantes, dont le Bhang (à base de cannabis) et le thandaï (mélange de lait glacé, d’amandes, d’épices et de cannabis). De ce fait, restez toujours aux aguets et éloignez-vous de ceux qui risquent de troubler l’ambiance.